Grossièrement à 3 points, l’Allemagne sort la Grèce de la zone euro !

Le pays hôte de cette dernière étape deEuroBasketJE’Allemagne J’ai dû me frotter Grèce De Giannis Antikonmo Espérant atteindre les huitièmes de finale du concours “Ses” pour la quatrième fois de son histoire, et pour la première fois depuis 2005.

Devant cette immense équipe grecque qui rêvait d’atteindre les demi-finales du Championnat d’Europe pour la dixième fois de son histoire, et pour la première fois depuis 2009, Arbre d’homme J’ai réussi à arrêter le chemin de ses coéquipiers Giannis Antikonmo (31 points, 7 rebonds, 8 passes et 3 interceptions).

Grâce aux excellentes performances de Denis Schroeder (26 points et 8 passes), il est indéniable dans son rôle de capitaine national, et grâce à une excellente deuxième mi-temps, il a dominé de la tête et des épaules.

Secouée, la Grèce tourne le dos grâce à Giannis

Devant la foule dense de la Mercedes-Benz Arena, les quarts de finale partent quand même très, très fort. Cela se voit notamment par la réussite effrontée à 3 points de tous les Allemands : 4/4 pour commencer, et finalement 8/10 sur tout le premier quart-temps !

Malgré l’agressivité de la défense adverse, notamment les pièges à deux (voire à trois), Giannis Antikonmo ne s’est pas désintégré dans cette ambiance hostile. Soudain au pouvoir et une, “Greek Freak” s’avère admirable pour garder les Grecs en contact. Il n’oublie pas l’altruisme, ni n’oublie de servir ses collègues peu distingués, derrière l’arc ou dans la peinture.

Pourtant, après dix minutes rythmées, l’Allemagne était devant (31-27). La confrontation physique est de plus en plus équilibrée, mais Arbre d’homme Il est toujours en tête, grâce à son équipe démoniaque efficace en attaque.

Sans paniquer, la Grèce a maintenu un écart respectable avec son adversaire, arrachant pour cela plusieurs rebonds offensifs clés. Précieux par leur adresse à 3 points, Giannos Larentzakis et Andreas Obst se sont répondu dans un duel de gâchettes, mais au fil du temps, les joueurs de Dimitris Etodis ont pris le dessus sur Gordon Herbert.

Ensuite, il faut plusieurs coups d’accélérateur de Dennis Schroeder pour relancer les Allemands en fin de première mi-temps, tandis que Giannis Antikonmo et Tyler Dorsey portent les Grecs dans le camp adverse. Enfin, sur un panier (très) lointain à la cloche de Costas Selukas, les visiteurs ont pris possession de leurs possessions en première mi-temps (61-57).

Un navire grec chavire sous la pluie 3 piastres…

En début de match, l’Allemagne est revenue des vestiaires offensivement injouable, réalisant beaucoup de vitesse, notamment défensivement, où elle avançait nettement. Une recette aussi efficace mène forcément au résultat, car la Grèce gagne quelque chose… 20-1 en sept minutes !

Non résolus et incapables de répondre, car Giannis Antetokounmpo et les siens sont atteints mentalement, ils se retrouvent abandonnés au tableau d’affichage, tandis que Franz Wagner et ses coéquipiers sont en état agile, notamment à 3 points. Malgré le mur de défenseurs dressé devant lui (il a subi cinq blessés !), “Greek Mania” a tenté de réveiller ses troupes, sur son propre record.

Mais rien n’y fit : l’écart s’était déjà creusé en fin de troisième quart-temps (83-71).

Giannis et Schroeder expulsés !

Sans Giannis Antitokonmo, brièvement laissé au repos, la Grèce tente de résister au choc, voire de le ramasser. Sans succès, ce qui contraint rapidement Demetrius Etodis à le ramener super star en jeu. Justled, le “Greek Freak” se débat, mais ses compagnons de fosse, tandis que Arbre d’homme Il mise sur une fête de groupe et continue de tirer dans tous les sens.

Finalement, après de longues minutes où les deux équipes ont succombé à un coup, c’était comme ça Des Allemands vainqueurs devant un public en délire (107-96). Surtout, pour avoir simplement bu la coupe jusqu’à la lie, Giannis Antetokounmpo a été expulsé cinq minutes plus tard, pour une seconde faute antisportive. A noter que Dennis Schroeder le rejoindra quelques instants plus tard, en raison d’une seconde erreur technique.

Trop habile (17/21 à 3 points, 18/21 aux lancers), trop armée collectivement (cinq joueurs à 10 points ou plus) et trop forte pour les Grecs, l’Allemagne rejoint l’Espagne en demi-finale de son “pays” EuroBasket .

Allemagne coups rebondir
joueurs Minimum 2 points 3 pointes LF À propos de David tôt pd La cérémonie Int bébé TDM points
Mode Lo 24:14 0/4 1/4 0/0 1 0 1 2 1 1 0 0 3
Nils-Jeffy 13:18 1/1 0/0 1/2 2 0 2 1 1 0 0 0 3
Nick Wheeler – Bab 10:13 2/3 0/0 2/2 0 2 2 0 1 0 0 0 6
Johannes Voigtmann 22:58 1/4 2/4 0/0 1 5 6 2 4 0 0 1 8
Franz Wagner 26:18 2/5 5/7 0/0 0 4 4 1 2 1 4 1 19
Daniel Théiss 29:19 5/10 1/2 0/2 6 dix 16 1 2 0 1 1 13
Denis Schroeder 31:00 5/9 3/6 7/7 0 3 3 8 5 1 4 0 26
Jonas Wolfarth Potterman 05:54 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 1 1 1 1 0
Justus Holz 00:49 0/0 0/1 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Johannes Thiemann 13:58 2/3 0/0 6/6 2 1 3 0 3 3 1 0 dix
Andréas Obst 21:10 1/2 5/7 2/2 1 3 4 1 3 0 0 0 19
Christian Singfelder 00:49 0/1 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Grèce coups rebondir
joueurs Minimum 2 points 3 pointes LF À propos de David tôt pd La cérémonie Int bébé TDM points
Tyler Dorsey 23:55 3/5 2/7 1/1 1 3 4 0 0 0 2 1 13
Michel Launtzis 02:06 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 0
Giannos Larentzakis 17:10 1/1 4/4 4/6 1 3 4 1 3 1 0 0 18
Démétrius Agrafanes 10:24 2/4 0/0 3/3 0 3 3 0 2 0 0 0 sept
Nick Calathis 23:49 1/2 0/4 0/2 1 0 1 4 4 1 0 0 2
Costas Slokas 23:24 0/2 1/4 5/5 1 1 2 3 3 0 2 1 8
Georges Papagiannis 16:32 3/4 0/0 0/0 2 0 2 1 1 0 0 0 6
Costas Papanicolaou 28:01 1/2 1/4 2/2 1 2 3 0 2 1 0 0 sept
Ioannis Papapetrou 14:12 0/0 0/1 0/0 1 1 2 2 0 0 0 0 0
Giannis Antikonmo 30:13 12/17 1/5 4/8 1 6 sept 8 2 3 5 0 31
Costas Antikonmo 00:49 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 1 0
Thanassis Antikonmo 09:25 2/4 0/0 0/0 1 0 1 0 1 0 0 0 4

Crédit image : FIBA.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Moins de 23 000 euros et jusqu’à 500 kilomètres d’autonomie
Next post Recherchez et achetez votre appartement ou votre maison en ligne !