Isolation de la maison : comment mieux isoler les pièces à vivre ?

L’isolation a un impact énorme sur le niveau de confort et les factures d’énergie d’un ménage. Cette association est particulièrement perceptible dans les salons. Vous avez tendance à passer plus de temps dans ces endroits. Avec une mauvaise isolation, vous risquez d’avoir besoin de plus de chauffage et d’augmenter les coûts énergétiques de votre maison.

Pourquoi une bonne isolation de la maison est-elle importante ?

chauffage etisolement à domicile Deux faces complètent votre confort thermique au quotidien. Vous devrez en fait chauffer davantage votre maison si vous perdez trop de calories. En revanche, vous pouvez ménager le système de chauffage si le bâtiment est bien isolé. Un filtre thermique peut nécessiter l’achat d’un appareil puissant, coûteux et énergivore.

Cependant, réduire les déperditions de chaleur suffit à réduire vos besoins de chauffage. Vous pouvez ainsi améliorer l’efficacité de vos appareils et réduire vos factures d’énergie. Selon l’Adeem, le chauffage consomme 62% de l’énergie payée par les Français chaque année. Vous aurez ainsi la possibilité de réaliser d’importantes économies en améliorant l’isolation de votre habitation.

L’isolation est également essentielle à l’efficacité énergétique d’une maison en toutes saisons. En hiver, il est principalement utilisé pour empêcher la chaleur de s’échapper de votre maison. D’autre part, il aide à garder la fraîcheur à l’intérieur lorsqu’il fait particulièrement chaud à l’extérieur. Ainsi, vous dépenserez moins d’énergie pour la climatisation ou la ventilation.

Bref, une bonne isolation permet Réduisez votre consommation d’énergie en hiver comme en été. Il contribue également à réduire les émissions de gaz à effet de serre et l’impact sur le climat. De ce fait, les pouvoirs publics encouragent depuis plusieurs années les démarches de renouvellement énergétique. Cette incitation se traduit par diverses aides financières au niveau national et local.

Quelles parties de la maison doivent être correctement isolées ?

Il doit cibler en priorité les principales zones de perte de chaleur Améliorer efficacement l’isolation de la maison. Ces points doivent également être surveillés sur les bâtiments plus anciens. Une maison non isolée perd généralement de la chaleur en :

  • 20 à 30 % de couverture ;
  • 20 à 25 % par les conduits d’aération ;
  • 15-25 % à travers les murs ;
  • 10 à 15 % par les ouvertures, notamment les fenêtres ;
  • 7 à 10 % aux étages inférieurs ;
  • 5-10% dû aux ponts thermiques.

Vous êtes censé traiter ces zones problématiques en même temps pour éliminer les déperditions de chaleur dans votre logement. Cependant, vous pouvez procéder en priorité selon votre budget et vos disponibilités. Les travaux peuvent également être hiérarchisés en fonction des économies réalisables. Concrètement, cela commencera par les combles et la toiture.

L’isolation par l’extérieur élimine la plupart des ponts thermiques et préserve l’espace de vie de la maison. De plus, le travail est moins invasif au quotidien. Cependant, cette solution est coûteuse. Ainsi, les gens privilégient souvent l’isolation par l’intérieur, malgré ses conséquences sur la taille des pièces à vivre.

Source : shutterstock.com

Combien coûte l’isolation d’une maison ?

La prix de l’isolation d’une maison Cela peut être dissuasif si vous ignorez l’aide disponible. Heureusement, l’État a mis en place des mécanismes pour financer les réparations thermiques des habitations. L’isolation extérieure est généralement plus chère. Il coûte entre 70 et 200 euros le mètre carré. A titre de comparaison, la méthode indoor demande en moyenne 10 à 60 euros le mètre carré.

Cependant, l’isolation externe est plus performante que les techniques internes. Ils sont donc indispensables à la certification PEB de l’habitat du fait de leur efficacité contre les ponts thermiques. A l’inverse, l’isolation interne présente souvent des défauts au niveau du sol. L’isolation thermique par l’extérieur permet également de rénover la façade et la toiture des bâtiments anciens.

A titre indicatif, cette méthode coûte entre 70 et 120 euros le mètre carré sur les murs. Par contre, il faudra économiser 100 et 200 euros pour l’ITE pour le toit. Ce prix s’explique en grande partie par l’importance des travaux. Vous devrez en fait retirer le capuchon, puis le remettre en place. Pour l’isolation intérieure, les prix varient entre :

  • 10 et 30 euros le mètre carré pour les murs ;
  • 10 et 30 euros pour le toit ;
  • 10 et 60 euros pour le grenier ;
  • 20 et 50 euros pour l’étage.

Dans tous les cas, le devis dépendra en grande partie des solutions d’isolation retenues (bardage, panneaux, enduits…). Cependant, vous pouvez limiter les dépenses grâce aux bonus dédiés à la régénération d’énergie.

Quelles sont les récompenses disponibles ?

Vous avez actuellement accès à divers Vous accompagner dans la rénovation thermique de votre logement. Généralement, les primes dépendent de la performance énergétique obtenue après l’intervention. L’éligibilité peut également dépendre de vos revenus dans certains régimes publics. Pour financer ce type de travaux vous pouvez demander :

  • MaPrimeRénov.
  • MaPrimeRénov’ Serenity (Ancien Habitat Mieux Sérénité de l’ANAH) ;
  • EPTZ (prêt environnement à taux zéro) ;
  • CEE (Certificats d’Economie d’Energie) ;
  • Subventions locales accordées par les communes, départements, arrondissements, etc.

En revanche, vous devez confier la démarche à un artisan agréé RGE pour bénéficier de l’essentiel de cette aide financière. Cependant, les étapes dépendent de l’appareil respectif. Il est donc important de créer le dossier et de compléter la demande avant de valider les devis.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Impossible, les Bleus en finale du Championnat d’Europe de basket !
Next post Comment les piétons envahissent-ils les villes ?