“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière

Lors de son passage à En Aparté, Florence Foresti a révélé de touchants secrets sur l’orientation de sa carrière.

Techniquement, Florence Foresti sait ce qu’elle veut et n’a jamais dérogé à ses directives. Jeudi 15 septembre, le célèbre comédien était invité à l’émission de côtéMarquez la sortie de perturbationchaîne signée Chaîne +dans lequel il joue son propre rôle.

En réponse à une question de la voix douce de Natalie Levy, Florence Foresti a fait le point sur son parcours. Depuis sa création en 2000 avec modèles de taupesDans son émission emblématique, connardPuis, ces dernières années, Florence Foresti est restée l’une des comédiennes les plus emblématiques.

Ce lieu difficile a valu à Florence Foreste plusieurs moments de doute, à certains moments importants de sa vie et de sa carrière. dans le temps, Ses spectacles étaient pour les gens qui lui ressemblent : N’est pas marié et n’a pas d’enfants. Seulement voilà, Florence Foresti est passée d’une vie de célibataire insouciante à une vie de mère.

Florence Foresti : “On avait cette idée qu’on allait perdre ce petit public, le célibataire sans enfant”

Inévitablement, ce changement a grandement affecté ses choix artistiques : “Je suis arrivée avec cette envie et cette urgence de parler de grossesse et de maternité”, Vous souvenez-vous de côté.

Il n’a pas été facile de réaliser ce désir à Florence Forest, en raison des nombreuses craintes et hésitations de part et d’autre : « Les producteurs et moi avions peur de perdre une partie du public. Au début, le public avait mon âge, c’étaient des mecs. Nous avons dépassé cette pensée que nous allons manquer ce petit public célibataire et sans enfant.se souvient la nouvelle compagne d’Alexandre.

Florence Foresti et son équipe ont soulevé cette inquiétude sur le revers de la main. Grâce à la phrase qui le dit, c’est devenu l’idée dominante : “Je vieillis, je ne leur mentirai pas, et celui qui voudra grandira avec moi. Si je perds la jeunesse, tant pis”Dit-elle.

Florence Foresti : “Je m’en fiche. Ce que je veux, c’est être fidèle à ce que je dis et à qui je suis.”

sur moi Chaîne +Florence Foresti a évoqué l’importance qu’elle accordait à son authenticité. La célèbre comédienne a toujours refusé d’être celle qu’elle n’était pas lors de ses one woman shows : “Je ne vais pas mentir et essayer de faire le show d’une trentenaire, j’en ai presque cinquante. Alors je parle de ce que je connais, de ce que je vis, et puis suis moi qui m’aime”a continué.

Puis l’artiste a voulu faire un poème sur la vieillesse, qu’elle a choisi de prendre à son compte : “Il n’y a pas que les jeunes qui font le monde, il y a aussi les quinquagénaires, les vieux, etc. Il y a des gens qui ont envie de rire et qui peuvent ne pas se reconnaître à travers l’humour très jeune.”Dit-elle.

Les choix de Florence Forrest sont clairs et son objectif est bien défini, quelle que soit l’exaspération : “J’ai décidé de prendre ce parti et de rester moi-même, Même si cela semble vieux à un moment donné de ma carrière, cela ne me dérange pas. Ce que je veux, c’est être fidèle à ce que je dis et à qui je suis.achevé.

© Extrait de la chaîne +

2/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
Techniquement, Florence Foresti sait ce qu’elle veut et n’a jamais dérogé à ses directives.

© Extrait de la chaîne +

3/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
Jeudi 15 septembre, la célèbre humoriste était invitée de l’émission En Aparté, à l’occasion du lancement de Désordre, une série signée sur Canal +, dans laquelle elle joue son propre rôle.

© Extrait de la chaîne +

4/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
En réponse à une question de la voix douce de Natalie Levy, Florence Foresti a fait le point sur son parcours.

© Extrait de la chaîne +

5/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
De ses débuts en 2000 avec Les Taupes Modèles, à son émission emblématique Motherfucker, puis ces dernières années, Florence Foresti est restée l’une des comédiennes les plus emblématiques.

© Extrait de la chaîne +

6/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
Ce lieu difficile a valu à Florence Foreste plusieurs moments de doute, à certains moments importants de sa vie et de sa carrière.

© Extrait de la chaîne +

7/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
À l’époque, ses spectacles s’adressaient à des gens qui lui ressemblaient : célibataires et sans enfants. Seulement voilà, Florence Foresti est passée d’une vie de célibataire insouciante à une vie de mère.

© Extrait de la chaîne +

8/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
Inévitablement, ce changement affecte grandement ses choix artistiques.

© Extrait de la chaîne +

9/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
Florence Foresti : “Je suis arrivée avec cette envie, cette urgence, de parler de grossesse et de maternité”, se souvient-elle à En Aparté.

© Extrait de la chaîne +

10/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
Florence Foresti : “Les producteurs et moi étions terrifiés à l’idée de perdre une partie du public. Au début, le public avait mon âge, et ils étaient jeunes. On a dépassé ça en pensant qu’on allait perdre ce mec, le célibataire et sans les enfants .”

© Extrait de la chaîne +

11/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
Florence Foresti : “Je vieillis, je ne leur mentirai pas, et celui qui voudra grandira avec moi. Si je perds la jeunesse, tant pis”

© Extrait de la chaîne +

12/12 –

“Je m’en fous”: le choix radical de Florence Foresti dans sa carrière
Florence Foresti : “J’ai décidé de prendre ce parti et de rester moi-même, quitte à avoir l’air démodée à un moment de ma carrière, je m’en fous”

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Avec le Cyber ​​Flexibility Act, l’Union européenne veut serrer la vis sur la cybersécurité
Next post Vrai ou faux. Le système d’indemnisation alimente-t-il le chômage, affirme Fabien Roussel ?