La Ligue des Nations : les derniers paris

Qui ira au Final Four ?

Le tenant du titre, la France, est déjà hors course dans le Groupe 1 tandis que l’Autriche regarde loin. Depuis, le Danemark (1ère place, 9 points) et la Croatie (2ème place, 7 points) s’affronteront pour leur première participation à la quatrième finale du tournoi. Les Danois sont en tête du classement, mais les Croates ont remporté le match aller 1-0. Demain, les deux équipes se rencontrent à Zagreb. Le Danemark peut déjà se qualifier s’il gagne et Vatriny peut devancer son adversaire s’il réussit. Si l’équipe de Christian Eriksen ne gagne pas, les deux équipes s’affronteront à distance lors de la dernière journée. Dans le groupe 2, l’Espagne (1ère place, 8 points) et le Portugal (2e place, 7 points) ont l’avantage et se retrouveront le 27 septembre. La victoire espagnole, avec la défaite du Portugal le lendemain, peut néanmoins permettre à La Roja de se qualifier pour le Final Four, comme lors de l’édition précédente.

Quelle est la suite de cette annonce ?

Le groupe C présente une bataille à trois entre la Hongrie (1ère place, 7 points), l’Allemagne (2e place, 6 points) et l’Italie (3e place, 5 points). Les coéquipiers de Dominik Szoboszlai affronteront l’Allemagne le 23 septembre et l’Italie le 26 septembre, et ils pourront vivre la finale de la Ligue des Nations pour la quatrième fois. Même son de cloche pour l’Allemagne qui affrontera l’Angleterre le 26 septembre après son match face aux Hongrois. Enfin, les nazis débuteront contre l’Angleterre le 23 septembre pour s’offrir le luxe d’un rêve le 26 septembre contre la Hongrie. On s’attendait à ce que les combats entre ces trois formations soient terribles. Quant au groupe D, les Pays-Bas (1ère place, 10 points) et la Belgique (2e place, 7 points) se disputent l’accès. Après s’être imposée 4-1 au match aller, l’équipe d’Orange est bien placée pour affronter les deux équipes le 25 septembre prochain. Demain, les Néerlandais défieront la Pologne tandis que la Belgique affrontera le Pays de Galles avec un engagement à gagner pour conserver tout réel espoir de qualification.

Qui sera exclu de la Ligue A ?

De champions à zéro, tel pourrait être le sort de la France dans le groupe A. Le champion du monde 2018 compte deux points de retard sur l’Autriche et pourrait être relégué demain en cas de défaite face à l’équipe de Ralf Rangnick. La victoire sortira de cette position sensible, tandis qu’un match nul maintiendra l’espoir. La France et l’Autriche affronteront respectivement le Danemark et la Croatie dimanche. Dans le groupe 2, l’Espagne et le Portugal sont maintenus par un joli matelas. La République tchèque (3e, 4 points) et la Suisse (4e, 3 points) se battront pour rester en première division. Les coéquipiers de Patrick Schick en cas de victoire sur le Portugal et de défaite de la Suisse peuvent s’accorder un répit à partir du 24 septembre. En cas de scénario différent, les deux équipes se retrouvent sur le sol suisse le 27 septembre.

La situation est critique pour l’Angleterre dans le groupe D. Enfin, les Anglais qui affronteront l’Italie le 23 septembre et l’Allemagne le 26 septembre devront remplir les points pour se préserver. La Hongrie mène de 5 points, l’Allemagne de 4 et l’Italie de 3 donc évidemment il faudra déposer un carton plein sous peine de reléguer en Ligue B dans le groupe D, la Pologne a un bon avantage considérant qu’elle garde le match avec 3 points. devant le Pays de Galles deux jours après la fin et s’est imposé 2-1 au match aller. Tout résultat positif lors de la confrontation entre les deux équipes sera synonyme de qualification. Le lendemain, les deux équipes se battront à distance alors que la Pologne accueille les Pays-Bas tandis que le Pays de Galles se rend en Belgique.

ligue b

Dans la salle d’attente de la Ligue A, la confrontation entre l’Ukraine (1ère place, 7 points) et l’Ecosse (2e, 6 points) sur le territoire de la Tartan Army ce soir va permettre de mettre les choses au clair. Les deux équipes jouent pour monter en Ligue A et cette confrontation pourrait permettre à Zbeirna de prendre le large ou aux Ecossais de prendre la première place. En revanche, le maintien devrait concerner l’Irlande (3e, 4 points) et l’Arménie (4e, 3 points). Si les insulaires mènent d’un point, l’Arménie remporte le match aller 1-0 et dispose d’un avantage en tête-à-tête. Les deux équipes se rencontreront le mardi 27 septembre en même temps que le match retour entre l’Ukraine et l’Ecosse. Après avoir exclu la Russie, qui serait effectivement reléguée en Ligue C, le groupe B voit Israël (1ère place, 5 points) devant l’Islande (2ème place, 3 points) et l’Albanie (3ème place, 1 point).) qui ont un match en moins. . Israël pourra être promu le samedi 24 septembre en cas de victoire ou de match nul face à l’Albanie. Cependant, si ce dernier gagne, il relancera complètement tout pour ses coéquipiers Armando Broja qui accueilleront l’Islande le 27 septembre.

Dans le groupe C, la lutte sera rude même si la Bosnie-Herzégovine (1ère place, 8 points) et le Monténégro (2ème place, 7 points) sont en position de force face à la Finlande (3ème place, 4 points) et la Roumanie (4ème place, 3 points. Au jour le lendemain, Next affrontera la Finlande et la Roumanie vendredi tandis que la Bosnie-Herzégovine accueillera le Monténégro. Deux matches qui leur permettront d’affiner les positions. devant la Serbie, qui les a battues 1-0 au match aller, les deux équipes se battront à distance le lendemain avant de s’affronter le 27 septembre pour un choc au sommet, le maintien se jouera entre la Suède et la Slovénie. qui courra également la course. Rendez-vous le 27 septembre. L’avantage de Blågult qui mène d’un point et s’impose 2-0 au match aller.

C-League

Pour entrer en Ligue B, on a déjà marqué quelques effectifs qui en ont bien profité. Dans le groupe A, la Turquie a cinq points d’avance sur le Luxembourg et n’aura besoin que d’un match nul avec le Grand-Duché pour accéder à la première division. En termes de lutte pour la survie, la Lituanie a quatre points de retard sur les îles Féroé sans aucune rencontre en tête-à-tête. Les Lituaniens doivent se retrouver dans les équipes qui joueront les éliminatoires pour ne pas être relégués en Ligue D. Dans le groupe B, la Grèce est déjà montée, mais il y aura du mal à tenir la distance. Deuxièmement, le Kosovo a 4 points d’avance sur l’Irlande du Nord et Chypre et semble être en sécurité. En revanche, ces deux derniers se présenteraient comme un combat à distance. Un avantage pour l’Irlande du Nord en tête-à-tête.

Dans le groupe C, le Kazakhstan compte quatre points d’avance sur la Slovaquie, qu’il a battue deux fois. Les Snow Tigers ont besoin de la victoire pour passer en Ligue B. Au niveau du maintien, il y aura un combat entre l’Azerbaïdjan et la Biélorussie qui se battront à distance. Les Azerbaïdjanais ont l’avantage des matches en tête-à-tête et de deux points d’avance, donc la situation va être compliquée pour la Biélorussie. Quant au groupe D, la Géorgie (1ère place, 10 points) et la Macédoine du Nord (2e place, 7 points) se disputeront le 23 septembre un duel qui pourrait s’avérer décisif. L’équipe de Khvicha Kvaratskhelia a remporté le match aller 3-0. Au niveau du maintien, la Bulgarie compte deux points d’avance sur Gibraltar, en play-off. Vendredi, les deux équipes s’affrontent dans un match qui permettra sûrement de connaître le barrage de non relégation en Ligue D.

Alliance

Enfin, dans la dernière division européenne, on a commencé à voir le visage des deux équipes qui seront promues en Ligue C. Dans le groupe 1, la Lettonie compte 5 points d’avance sur la Moldavie. En recevant cette sélection demain, les Lettons n’ont besoin que d’une égalité pour être promus. Sinon, ça se réglera le dernier jour avec un combat à distance. Dans le groupe B, l’Estonie et Malte se partagent la tête avec 6 points (1 match de moins pour les Estoniens). Les deux équipes se rencontrent vendredi et l’Estonie, qui a remporté le match d’ouverture 2-1, n’a besoin que d’un match nul pour assurer sa promotion.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post La condamnation d’Adnan Syed annulée après 23 ans de prison
Next post Etouffés par la hausse des prix de l’énergie, les industriels demandent l’aide de l’Etat