Lycéen de Miro coincé dans un sous-sol à Beauvais : “Je pensais qu’il finirait comme Ilan Halimi”

Trois jours après son agression, le lycéen de 17 ans est sorti lundi soir de l’hôpital de Beauvais. Son père est captivé par le sort de son fils, qui est kidnappé à la fin du lycée et isolé dans un sous-sol.



temps de lecture:
4 minutes


Quatre jours après sa violente agression, Yusef (prénom changé) porte toujours les cicatrices de ses coups. Le visage tuméfié et un large pansement sur le crâne, le lycéen de 17 ans a franchi les grilles de la Derk Meru Barracks ce mardi 13 septembre, vers 14h45, pour être entendu par les enquêteurs judiciaires, Creel Police.

La victime a été battue avec une barre de fer et un marteau aux pieds

Pendant plusieurs heures, il a pu expliquer avec précision les circonstances dans lesquelles il a été enlevé à la sortie du lycée Truffaut, à Beauvais, le vendredi 9 septembre. Avec un scénario qui ne laisse aucun doute sur la préméditation des faits. ”
Lorsqu’il a quitté l’établissement, deux jeunes hommes l’ont suivi, puis deux voitures sont arrivées, et il a été mis dans le coffre de la voiture de fonction avec des visières sur la tête. Ce sont les méthodes qui relèvent du crime organisé
Son père sage était furieux.Les notes étaient étayées par des vidéos diffusées en direct sur le réseau social Snapchat.Dans la première d’entre elles, Yousef apparaissait à l’arrière de la voiture, le visage caché, tout comme le chauffeur masqué.

La victime est ensuite emmenée dans un caveau où commence son calvaire. ”
Ils lui ont donné des coups de poing et de pied, puis l’ont frappé avec une barre de fer et un marteau dans les jambes
Sage explique. Même un lynchage se transforme en humiliation lorsque des assaillants tentent de le décapiter et de lui arracher ses vêtements pour le laisser dans ses plus simples apparats.

Toujours sous l’objectif de la caméra, Yousef se retrouve en position fœtale comme pour éviter les coups, le visage enflé et méconnaissable. Seuls ses proches sont capables de le reconnaître et de découvrir les images du calvaire que le lycéen a subi dans l’horreur. ”
Je pensais qu’on ne le trouverait pas. Je pensais qu’il finirait comme Ilan Halimi et qu’ils ne me le ramèneraient jamais
dit Hakim.


Mais le frère aîné de Joseph a également regardé ces clips et a mobilisé des adultes dans le quartier Saqr de Meru. Puis ce dernier a réussi à contacter les “adultes” du plateau Saint-Jean à Beauvais qui ont mis fin aux tortures de la victime. Accablé par la douleur, le lycéen est incapable de se tenir debout. Il faut l’aide de plusieurs jeunes hommes du quartier pour le faire sortir du sous-sol et l’emmener au McDonald’s de la ville où il est finalement relâché.

Contusions multiples et fracture du plancher de l’orbite

Après avoir été transféré en urgence au centre hospitalier de Beauvais, Youssef y restera trois jours avant de retrouver ses proches lundi soir. Avec un inventaire à la Prévert dressé par le médecin légiste. Des contusions, des coups de couteau, de multiples œdèmes et une fracture du plancher de l’orbite droite. Les blessures sont proportionnelles à la souffrance ressentie pendant deux heures d’emprisonnement.

Pour une raison aussi cynique que redondante. La rivalité entre Miró et Beauvais qui gangrène les quartiers des deux villes depuis plusieurs années et s’est intensifiée ces dernières semaines (Voir ailleurs).

mineurs ont été arrêtés

Troubles saisis par les autorités et le parquet de Beauvais, qui ont ouvert une enquête par les dirigeants »
Enlèvement et séquestration liés à un autre crime ou délit commis en bande organisée
», le Procureur de la République. Les investigations se poursuivent pour identifier et interpeller les différents protagonistes de l’attentat. Selon nos confrères de ParisienMardi, des agents du commissariat de Beauvais auraient interpellé deux mineurs.






Lire aussi

Waze : Edward Cortial le mène déjà aux élections sénatoriales et lance son nouveau parti local

Un loup a-t-il attaqué un mouton à Millie-sur-Terran ?

La pression des agriculteurs sur les supermarchés



Continuez à lire sur ce(s) sujet(s) :

Enlèvement des écoles de police, collèges et lycées Famille Méru (Oise) Beauvais (Oise)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Location et remise à neuf… De nouvelles façons de consommer l’informatique « responsable »
Next post Création d’une banque publique de l’hydrogène, Ukraine …