Nous sommes Powell ? Powell, partez !

J’ai honnêtement essayé d’écrire quelque chose de tiède sans jamais mentionner le terme « banque centrale » ce matin, mais je dois me rendre à l’évidence : ce fut un fiasco. Dites-vous que vous fuyez encore des titres comme “Powell : It’s Not the Fed of slip” ou “Fed Up”.

Pour simplifier l’histoire, j’utiliserai des lapins, si vous me le permettez, car ils sont mignons. Alors le Bunny Bunny espérait que le Big Bunny sortirait son chapeau hier soir (dans ce monde, les lapins ne tirent pas des chapeaux, ils tirent des trucs) un commentaire qui ferait rebondir Bourse de la Garen. Mais le gros lapin leur fit comprendre que non, ce n’était pas encore l’heure car le prix des carottes n’était pas encore fixé. Pire encore, il leur a dit qu’ils pourraient devoir accepter de souffrir un peu plus longtemps que prévu. Le groupe de lapins a été très déçu d’apprendre qu’il faudrait continuer à manger de la luzerne par les racines et la Bourse de la Garen a continué de chuter.

Sans les lapins Bref, ça donne ça : La Fed a sans surprise relevé ses taux de 75 points de base mais Jerome Powell s’est montré plus pessimiste que prévu sur les efforts à faire même s’il estimait qu’une politique monétaire restrictive ne conduirait pas à une récession en les États-Unis. Archéologie ? Premièrement, le dollar a continué d’écraser les autres devises. Puis l’indice de niveau plafond attendu en haut de cycle est passé de 4,5 à 4,6% (contre une fourchette de 3 à 3,25% actuellement compte tenu du plus haut d’hier). Enfin, le rendement de la dette américaine à 10 ans a peu évolué, restant à 3,54 %, mais le rendement obligataire à 2 ans a augmenté à 4,11 %. Traduire ? La Fed sait qu’elle doit drainer davantage de liquidités pour ramener l’évolution des prix à des limites acceptables. Et les bourses n’aiment pas trop ça parce qu’elles retardent le moment où la politique monétaire leur sera à nouveau plus favorable.

En conséquence, Wall Street a encore perdu du terrain hier, avec une baisse de 1,7% pour le Dow Jones et le S&P500 et de 1,8% pour le Nasdaq. En Europe, des indices plus volatils comme le CAC40 français et le DAX allemand ont progressé hier en clôture, contrairement à des indices plus défensifs comme le SMI suisse. On ne peut pas dire que la Fed ait beaucoup changé sa rhétorique, mais les investisseurs n’ont pas profité de la branche qu’ils espéraient détenir.

Changement de décor pour se concentrer sur TotalEnergies, l’une des trois seules valeurs françaises du CAC40 à performer positivement en 2022 (avec Thales et Orange). Et le PDG du groupe, Patrick Bojani, a indiqué hier qu’un mécanisme de taxation des bénéfices exceptionnels des énergéticiens envisagé en Europe coûterait à son groupe plus d’un milliard d’euros, ou du moins les empêcherait de le dépenser. Parallèlement, la remise accordée par TotalEnergies aux automobilistes français sur les prix à la pompe s’est traduite par un manque à gagner de 171 M€ depuis son entrée en vigueur le 1Verset Septembre (TotalEnerges baisse de 0,20 € le prix du litre de carburant dans ses stations). Mais regardons le milliard d’euros évoqué plus haut. J’ai aimé rechercher l’équivalent d’un milliard d’euros actuellement dans le monde. Voici quelques équations :

  • 0,4% de la richesse estimée d’Elon Musk.
  • L’équivalent capitalisé du spécialiste des outils de géolocalisation TomTom ou de l’expert français de la logistique du froid Stef.
  • 18,4 tonnes d’or.
  • 0,16 % du budget 2021 de la France.
  • 3,3% du bénéfice net après impôt que les analystes anticipent en moyenne pour TotalEnergies en 2022 (29,55 milliards de dollars).

Si l’on remonte aux bourses au petit matin heure européenne, les marchés asiatiques évoluent tous vers le rouge en fin de cycle. Les baisses étaient supérieures à 1 % en Australie, en Corée et à Hong Kong, et plus mesurées en Inde et au Japon. Le Japon, où la banque centrale va à l’encontre des autres parce qu’elle a maintenu ses taux au minimum. Il faut dire qu’après avoir tenté en vain de créer de l’inflation pendant des années, la hausse des prix est finalement arrivée sous la forme d’une hausse annuelle de 3%, ce qui est certes au-dessus de l’objectif de 2% mais toujours nettement inférieur à ce que l’on peut voir ailleurs. Dans le monde. La Banque d’Angleterre, qui a des problèmes beaucoup plus épineux à résoudre, sera de la partie à la mi-journée. En Europe, l’ouverture des marchés boursiers sera baissière, en particulier sur des marchés qui étaient largement décalés par rapport à la clôture de Wall Street. Le CAC 40 perdait 1,6% à 5.933 points à l’ouverture.

Les grands événements économiques d’aujourd’hui

Beaucoup de banques centrales encore aujourd’hui : la Banque du Japon, puis la Banque Nationale Suisse (9h30) et la Banque d’Angleterre (13h00). Tout le macro journal est ici. La Banque du Japon traite ses pairs en restant ultra-laxiste, avec des taux d’intérêt bas.

L’euro est tombé à 0,982 USD. Une once d’or tombe en dessous de 1 660 $. Le pétrole se remet légèrement de sa baisse, avec le Brent de la mer du Nord à 90,22 $ le baril et le WTI à 83,29 $. Le rendement de la dette américaine à 10 ans est légèrement différent à 3,55 % et le rendement à 2 ans accélère à 4,11 %. Bitcoin se négocie autour de 18 700 $.

Changements majeurs dans les recommandations

  • ABC Arbitrage : Kepler Cheuvreux reste long avec un objectif réduit de 8,50 à 8 euros.
  • À propos de vous : Deutsche Bank passe de l’achat à la conservation avec un objectif de 9 €.
  • Accor : JP Morgan passe du neutre au skinny en visant 21€.
  • ArgenX : Bryan Garnier a commencé à suivre l’achat avec un objectif de 440 €.
  • Cegedim : Société Générale passe du buy au hold avec un objectif de 21,30 €.
  • Ceres Power : RBC commence à suivre les performances du secteur en ciblant 600 Gbps.
  • Chargeurs : Berenberg reste du côté des acheteurs avec un objectif de cours de 31 à 16 €.
  • Boussole : AlphaValue est passé de la vente au ciblage d’un carnet de commandes de 2 054 Go.
  • Dianomi : Liberum reste long avec un objectif de prix passant de 460 à 300 Go.
  • Enagas : Société Générale passe de holding à achat, visant 18,50 €.
  • FirstGroup : JP Morgan reprend le suivi de la prise de poids en ciblant 155 Gbps.
  • Chance : Oddo BHF passe de neutre à surperformant en visant 18,50 €.
  • Glencore : JP Morgan reste surpondéré avec un objectif de cours passant de 5 900 £ à 6 400 £.
  • McPhy : RBC commence à suivre les surperformances.
  • Moncler : Jefferies reste long avec un objectif de cours de 50-52 euros.
  • Nextedia : GreenSome Finance est encore long avec un objectif de hausse de 1,20 à 1,34 euros.
  • Orpea : AlphaValue passe de l’achat à la remise, ciblant 13€.
  • Partner Group: Credit Suisse continue de surperformer avec un objectif ramené de 1275 à 1175 francs suisses.
  • Reworld : GreenSome Finance reste long avec un objectif ramené de 11,35 à 11,21 euros.
  • Ubisoft : Stifel passe de l’achat à la conservation, visant 35 €.

en France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Veolia a annoncé un accord pour vendre l’activité déchets de Vigie au Royaume-Uni à Suez, qui a exercé son option de récupération des actifs aux frais de Macquarie. Le groupe envisage également de rendre ses services autonomes énergétiquement en France.
  • Le britannique CMA donne son feu vert au rachat de GCP par Saint-Gobain.
  • YENCHI s’engage dans une approche sobre de l’énergie.
  • JCDecaux a remporté un contrat de 10 ans avec ViaQuatro pour l’exploitation d’espaces publicitaires sur la ligne 4 du métro de São Paulo.
  • Nexans connecte le projet éolien offshore Orsted Eversource pour fournir de l’électricité au Connecticut et au Rhode Island.
  • Franprix (Casino) et la famille Zouari élargissent leur partenariat.
  • Deezer perd des abonnés, mais confirme son objectif de chiffre d’affaires 2022.
  • Metabolic Explorer prend des mesures temporaires pour réduire sa production à Amiens et signale disposer de systèmes de couverture pour son alimentation électrique.
  • Pierre Guinan, PDG d’AdVini, est décédé.
  • Voltalia lance la construction de 50,6 mégawatts d’énergie solaire au Portugal.
  • Inventiva et Sino Biopharm signent un accord de licence et de coopération pour développer et commercialiser lanifibranor en Chine.
  • Nanobiotix détermine la dose recommandée pour une étude de registre évaluant l’association NBTXR3 + anti-pd-1 chez des patients atteints d’un cancer métastatique de la tête et du cou résistant à l’immunothérapie.
  • La FDA demande des modifications à l’étude clinique VITESSE de DBV Technologies avec Viaskin Peanut chez les enfants de 4 à 7 ans allergiques aux arachides. C’est une mauvaise nouvelle qui va retarder le processus.
  • Henkel et Prodways collaborent pour proposer des résines Loctite sur les imprimantes ProMaker LD pour fabriquer des pièces industrielles.
  • Europlasma rappelle une nouvelle tranche de son cabriolet.
  • Jacques Bogart et Solomon s’associent pour produire leur première gamme de produits capillaires.
  • Hopium a choisi la Normandie pour son premier site industriel.
  • Global Bioenergies met fin au programme Rewofuel qu’il qualifie de “succès”.
  • Biosynex acquiert la société italienne Bigix Pharma.
  • Lhyfe, Hexaom, Synergie, Graines Voltz, Hopscotch, Compagnie Lebon, Sensorion, Buy-Loer, Reworld, Infotel, Kalray, Guerbet, Bio-UV et Nextedia ont mis en ligne leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Le Credit Suisse envisage de scinder sa banque d’investissement en trois, selon le Financial Times.
  • Aujourd’hui, Novartis présente son plan moyen de gamme.
  • Meta Platforms veut réduire ses coûts de 10 % dans les mois à venir, selon le Wall Street Journal. De plus, le groupe a été condamné à verser 174,5 millions de dollars à Voxer pour contrefaçon de brevet.
  • Holcim finalise l’acquisition de la société belge Cantillana.
  • JD Sports Fashion reste prudent après la chute des bénéfices.
  • DKSH acquiert Terra Firma d’Amérique.
  • Cofinimmo élargira son portefeuille d’immobilier de santé en Galice et à Tenerife.
  • La Banque d’Italie a donné son feu vert au rachat d’Atlanta par la famille Benetton et le fonds américain Blackstone.
  • Les principales publications du jour : CostCo, Accenture, Fedex, FactSet, JD Sports Fashion, Alten… Tout l’agenda est ici.

%s . lire

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post X Pro, Imax Amélioré, Auro 3D, HDR10+…
Next post RX 6800 XT, RTX 3080… Voici les meilleures offres France Days 2022 sur les cartes graphiques d’AMD et Nvidia