Réforme de l’accord par la FFF, Comté de Mbappé… Tout pour comprendre la polémique sur le droit à l’image collective

Le retour de l’équipe de France de football, lundi 19 septembre à Clairefontaine (Eveline), a été moins rageant. Ce dernier rassemblement avant la Coupe du monde au Qatar a relégué l’athlète au second plan, pour voir réapparaître le dossier du droit à l’image. Initié par la superstar tricolore Kylian Mbappe, le sujet, jusqu’ici complètement absent des discussions sur les Bleus, est devenu central pour l’attaquant du Paris Saint-Germain.

Il a annoncé son absence à une séance photo organisée mardi avec un partenaire de la Fédération française de football, ce qui a poussé cette dernière à bouleverser son ordre des priorités et «Révisez dès que possible“L’accord qui lie la Fédération française de football et les joueurs de l’équipe nationale. Entre termes juridiques et considérations économiques, qu’y a-t-il derrière cette bataille que l’attaquant des Bleus s’apprête à remporter ?”

Six mois de stress et d’essais et d’erreurs, quelques heures pour les résultats

Souvent, quand Kylian Mbappé veut accélérer, c’est lui qui donne le rythme. La « question » du droit à l’image a pris racine le 23 mars, lorsque le champion du monde 2018 a décidé de ne pas participer à une journée dédiée aux sponsors de l’équipe de France. Le joueur souhaite, en se faisant boycotter, modifier la gestion des Droits à l’Image des Bleus. Ce geste a mis à rude épreuve l’union pendant un certain temps avant que le calme ne revienne dans les deux camps. “Cela sera résolu très rapidement. On va pas créer des problèmes pour rien, on a un pays à gagner“, a déclaré Mbappe le 23 mai, peu de temps après sa re-signée avec le PSG.

Quelques mois plus tard, le lundi 19 septembre 2022, le joueur a enfin réussi son affrontement avec la FFF. La star du Paris Saint-Germain a annoncé qu’il ne participerait pas à une séance photo organisée mardi, alors que le président de la fédération, Noël Le Graët, s’est manifesté le matin même. l’équipe Que la question soit abordée après la Coupe du monde au Qatar. Dans la soirée, l’Autorité Hexa-Football publie un communiqué”S’engage à revoir dans les meilleurs délais la convention accompagnant les droits à l’image“.

Les droits photos de groupe, c’est quoi ?

Dans le football comme dans tout sport, et plus généralement toute activité liée à l’ordre public, la réputation de ses principaux acteurs est un atout commercial qui doit être encadré par des lois. “L’image de groupe correcte résulte de l’association de l’individu et du groupeexplique Tatiana Vasin, avocate spécialisée en droit du sport. Dans le football, on parle de collectif soit un club soit une fédération. Lorsqu’un joueur rejoint un groupe, il lui donne le droit d’utiliser son image dans un cadre de groupe, qui est limité par la loi à cinq joueurs par équipe de football.

La raison de la rixe semble assez simple : Kylian Mbappé aimerait avoir plus de contrôle sur son image personnelle lorsqu’il représente la France, et pouvoir faire bouger les lignes autour du droit à l’image du groupe auquel sont soumis les Bleus.

Les joueurs ont-ils leur mot à dire sur leur image en équipe de France ?

Jusqu’à présent, et depuis le fiasco de la Coupe du monde 2010 à Knysna (Afrique du Sud), les joueurs de l’équipe de France ne sont plus une vraie main quand il s’agit de leur image de joueur. “Elle est conditionnée par le fait qu’un joueur souhaitant évoluer en équipe de France doit signer un pacte avec des obligations, notamment celles liées au prêt de son image à la FFF.se souvient Tatiana Vasin. Le rapport de force, jusqu’à présent, est très fort. La Fédération doit renforcer son image, car c’est le football français qui découle de l’image de l’équipe de France. Il n’y a pas de place à la négociation pour les joueurs, avec de grosses concessions. La fédération a un pouvoir de régulation : elle peut prendre des mesures pour les joueurs concernant l’exploitation de leur image.

L'attaquant de l'équipe de France Kylian Mbappe avec le président de la Fédération française de football Noel Le Graet lors d'un match de la Coupe du monde féminine, le 7 juillet 2019 (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

C’est le cas aujourd’hui, du premier choix jusqu’à cinq ans après la retraite professionnelle de l’international français. Cet état du temps, ainsi que le manque de contrôle des joueurs, est l’une des principales raisons pour lesquelles Kylian Mbappe se rebelle. Le joueur ne souhaite pas voir son poids publicitaire utilisé pour les fabricants de boissons gazeuses, ou pour les prestataires de restauration rapide, comme Coca-Cola et Uber Eats, partenaires de la FFF. “Il est important que les joueurs soient à l’écoute des publicités auxquelles ils participent‘, a identifié Delphine Verheiden, l’avocate du joueur l’équipele 28 mars (article payant).

Une situation inédite en France

Ce coup de force mené par le joueur du Paris Saint-Germain doit déboucher sur une révision et une correction des “Droits et Obligations”, sans rapporter le contenu de ce nouvel accord. Pour Tatiana Vasin, c’est une véritable transformation qui s’opère : «Revendiquer des droits n’est pas une mauvaise chose. Et parce que les mathématiciens et les mathématiciens ont fait cela, ils ont développé une loi mathématique avancée. On assiste à un rééquilibrage des forces.

Naturellement aussi, le mouvement a pu prendre de l’ampleur. La stature médiatique de Kylian Mbappé et son image individuelle à l’international le rend suffisamment fort pour résister à de telles allégations, alors que le législateur intervient »serait intrusifprécise Tatiana Vasin.C’est l’institution, ici la FFF, qui a le plus de pouvoir d’un point de vue juridique car elle a le pouvoir réglementaire. Mais il ne faut pas oublier que, contrairement aux clubs, la fédération a une mission de service public. Il y a une autre dimension autre que le pur business, et il y a aussi des aspects éthiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Où sont les « emplois verts » attendus avec le virage environnemental ?
Next post Qui sont les 15 jeunes femmes nominées pour le titre de Miss Limousin 2022 ?