X Pro, Imax Amélioré, Auro 3D, HDR10+…

Avec l’AVC-A1H, Denon annonce une nouvelle version de son amplificateur home cinéma haut de gamme. Sur la liste figurent 15 canaux d’amplification, quatre sorties subwoofer indépendantes, des connecteurs HDMI 2.1 intégrés entièrement fonctionnels, une interface utilisateur entièrement repensée et une multitude de nouvelles fonctionnalités bienvenues pour offrir le meilleur de la technologie actuelle.

Revenant à la norme HDMI 2.1, les sept entrées et trois sorties profitent de connecteurs 40Gbps et supportent toutes les fonctionnalités de la norme : VRR, ALLM, eARC, QMS, QFT, Ultra HD 4K à 120 fps et UHD 8K à 60 fps.

Denon AVC-A1H, développements clés

Au niveau des nouveautés embarquées AVC‑A1H, on retrouve donc, grâce à quinze canaux d’amplification distincts, le support de la configuration Dolby Atmos 9.1.6. Une installation qui peut encore évoluer avec quatre subwoofers connectés via plusieurs sorties indépendantes. De même, à mesure que Dac évolue, l’ESS Sabre ES9010 (192 kHz/32 bits, 8 canaux) est remplacé par l’échantillon ESS Sabre ES9018K2M (384 kHz/32 bits, 10 canaux).

De son côté, le DSP Analog Devices ADSP-21573 Shark+ a été remplacé par l’ADSP-21593 Shark+ et les condensateurs sont deux modèles internes d’une capacité de 33 000 μF. Notez également le mode préamplificateur qui permet de connecter des amplificateurs de puissance à des canaux sélectionnés individuellement. Enfin, le respect, d’une part, du traitement audio 360 Reality Audio développé par Sony, d’autre part, de la norme Mpeg H (ensemble de normes internationales qui comprend une norme de compression vidéo, une norme de compression audio, un conteneur de format tel que ainsi que les documents connexes), est nécessaire. À savoir, le processus d’étalonnage Dirac Live est prévu via une prochaine mise à jour du firmware.

Principales caractéristiques du Denon AVC-A1H

Pour le reste, le Denon AVC-A1H reprend parfaitement le design du Denon AVC-X8500H apparu en 2018 et mis à jour en 2021 avec le Denon AVC-X8500HA. Il existe également un label Imax Enhanced, la fonctionnalité Auro 3D, la mise à l’échelle des sources 1080p vers UHD 4K (2160p) et UHD 8K (4320p), la certification HDCP 2.3 pour toutes les prises HDMI, la compatibilité HDR10+, DTS : X Pro et la fonction Dolby Atmos Height Virtualizer.

Le reste des caractéristiques techniques sont inchangées, un châssis à trois couches (1,6 mm d’épaisseur pour la couche inférieure), des pieds en fonte (329g chacun), un accès aux web radios, un procédé Bass Sync pour réinitialiser le canal LFE sur certaines pistes multicanaux où vous pouvez être un peu en retard (cela arrive relativement souvent), et le mode DTS Virtual X convertit n’importe quel clip audio en une piste DTS: X. Ce modèle 15.4 délivre une puissance de 15 x 150 W sous 8 ohms (convertisseurs R-Core à courant élevé de 11,5 kg) et comprend un convertisseur de sources analogiques vers hdmi. Comme pour la gestion des flux DSD (jusqu’à 5,6 MHz) via les connecteurs HDMI, affecter l’une des trois sorties HDMI à la zone HDMI 2 revient à diffuser un signal audio et vidéo différent de celui de la pièce. Bien sûr, en plus de la fonctionnalité Dolby Atmos 15.1.6 déjà mentionnée, Dolby Atmos 13.1 (7.2.6/9.2.4), DTS : X 11.2 (7.1.4/9.1.4/5.1.6) et Auro 3D 13.1 (7.1.6) est toujours valide. Plus précisément, les dix-sept bornes à l’arrière de l’amplificateur, une fois connectées à l’amplificateur, permettent une transition facile d’un décodeur à l’autre, et chacune nécessite une configuration spécifique.

Denon AVC-A1H, fonction multichambre Heos

Dans la liste figurent à nouveau les fonctions multiroom Heos, gérant HDR10, HDR10+, HDR HLG, HDR Dolby Vision et la suite BT.2020. De retour dans le Heos, ce haut-parleur peut facilement être transformé en un lien dans une chaîne audio plus large, avec de vrais haut-parleurs Denon Heos pour ajouter du son à la maison.

On note également la certification ISF, la compatibilité Bluetooth intégrée, la gestion audio stéréo Zone 2 et Zone 3, le patch audio Audyssey MultEQ XT 32, Audyssey Dynamic Volume, Audyssey Dynamic EQ et Audyssey LFC. Ce dernier permet à chaque sous-marin d’être configuré dans le cadre d’une stabilisation à deux sous-marins, pour des basses plus profondes et plus précises.

Denon AVC-A1H, contacter

Toujours sur la liste figurent Denon AVC-A1H, un mode de récupération audio pour un rendu audio amélioré des fichiers audio compressés, une passerelle multimédia UPnP Audio Image (DLNA) liée à la compatibilité MP3, WMA, AAC, Wav et Flac, et la certification AirPlay. On retrouve également la compatibilité Wi-Fi, un port USB Host alimenté en façade avec gestion directe et numérique des iPod/iPhone (recharge iBidule garantie), la possibilité de profiter de services de musique en ligne comme Spotify (compatibilité Spotify Connect) ou Last .fm streaming, Fonctionnalité sans interruption et prise en charge du format AIFF. On note également la désignation Roon Tested (par conséquent, l’application Roon prend en charge le produit et adapte la qualité du flux audio lisible aux capacités de l’appareil).

Bien entendu, il existe également des décodeurs Dolby TrueHD et DTS‑HD, sans oublier la fonction Auto LipSync ou la possibilité de contrôler l’enceinte depuis un smartphone ou une tablette Android/iOS via l’application Denon Remote. De même, l’application Audyssey (payante, 20€) est disponible pour optimiser les réglages et enregistrer de nombreux réglages complets sur votre smartphone/tablette ou dans le cloud. A noter également le support des enceintes 4 ohms pour une ergonomie plus poussée et la compatibilité DDSC HD avec le nouveau traitement multicanal multicanal AL32.

Denon AVC-A1H, aspect général

La finition AVC-A1H comprend une façade 100 % aluminium et des panneaux latéraux en acier robuste. La couleur OSD 1080p (pas 480p) change radicalement. Désormais, de nombreuses informations sont disponibles à l’écran, notamment sur la nature des signaux d’entrée et ceux des sorties, par exemple, quels canaux sont déjà actifs. Il en va de même pour les quatre boutons de sélection rapide à l’avant, qui permettent toujours d’accéder rapidement et facilement à la source souhaitée. Précision, ce dernier intègre également des fonctions et modes supplémentaires (Odyssey ou gestion multi-pièces) pour des macros plus complètes que jamais.

Denon AVC-A1H, contacter

La connectique comprend ainsi sept entrées HDMI CEC 2.1, certifiées HDCP 2.3 et toutes transparentes aux signaux 3D, Ultra HD 4K, 8K, Deep Color, xvYCC et 1080p/24. Comme mentionné précédemment, la fonctionnalité eARC est également incluse. Il y a également deux entrées optiques, deux coaxiales, six entrées RCA stéréo, un multiplexeur XLR (entrée CD audio), un phono, une sortie stéréo Zone 2, une sortie RCA pour Zone 3, une sortie pré-sortie 16.1, deux ports USB Host (incl. C’est un sur le devant), une sortie casque, une entrée microphone pour le calibrage automatique Audyssey MultEQ XT 32 et un port Ethernet. Plus deux prises de déclenchement 12 volts, une prise RS-2323 et dix-sept paires de borniers. Enfin, la télécommande est livrée avec l’AVC-A1C.

A noter également les différents borniers de couleurs assortis aux câbles, pour faciliter le raccordement des enceintes. Enfin, le mode économique est toujours aussi efficace pour une écoute raisonnable. L’énergie est économisée en moyenne de 40 % dans cet AVC-A1C.

Disponibilité en boutique, en noir ou argent, prévue pour mars 2023. Le prix indicatif n’est pas encore connu. Si l’on sait qu’il devrait avoisiner les 7 000 euros, le prix peut encore évoluer d’ici au printemps prochain, en fonction des événements de la guerre en Ukraine.

Rappel des principales caractéristiques du Denon AVC-A1H :

• Modèle : 15.4

• Puissance : 15 x 190 watts sous 6 ohms, 15 x 150 watts sous 8 ohms

Entrées : 7 HDMI (7 x 2.1), 2 optiques, 2 coaxiales, 6 RCA stéréo dont 1 multiplex XLR (CD audio), 1 entrée phono, 1 entrée RS‑232, 1 entrée microphone pour étalonnage Audyssey Automatique MultEQ XT 32, 2 ports USB hôtes (y compris le port avant) et 1 port Ethernet

• Sorties : 3 sorties HDMI 2.1, 2 pré-sorties 2.0 (zone 2 et zone 3), 1 pré-sortie 16.2, 4 sorties subwoofer, 1 sortie casque, 2 prises 12V Trigger, 17 paires de bornes à vis

• Direct pur

• Fonctions OSD

• Fonctionnalité de passerelle vocale UPnP (DLNA)

• Fonctions ALLM.

Emplois RV

• Fonctions QFT

• Fonctions SMQ

• Fonctionnalités Ultra HD 4K / 120 ips

• Caractéristiques Ultra HD 8K/60 ips

• Compatibilité avec Flac HD

• Compatibilité DSD 2.8/5.6MHz

• Compatibilité avec Wav

• Compatibilité Alac.

• Compatibilité avec MP3

• Compatibilité avec WMA

• Compatibilité avec AAC

• DTS : X Pro Audio

• Fonction audio Dolby Atmos Height Virtualizer

• DTS virtuel : X Audio

• Fonction audio eARC.

• Audyssey MultEQ XT 32. Calibrage audio automatique

• Traitement audio Audyssey SubEQ HT .

• Traitement audio Audyssey LFC

• Traitement multicanal multicanal AL32

• Audio 3D Auro

• Son Dolby Atmos 9.1.6 .

• Convertisseur audio numérique-analogique ESS Sabre ES9018K2M (384 kHz/32 bits, 10 canaux)

• Audio 360 réaliste

• Audio Mpeg-H (universel)

• Vidéo HDR10

• vidéo HDR10+.

• Vidéo HDR HLG

• Vidéo HDR Dolby Vision

• Compatibilité vidéo BT.2020

• Fonction de défilement vidéo Ultra HD

• Prêt pour la vidéo 3D

• vidéo HDR10+.

Fonction de mise à l’échelle vidéo Ultra HD/8K (24/25/30/60)

Fonction de mise à l’échelle vidéo Ultra HD/4K (24/25/30/60/120)

• Certification Imax améliorée

• Contrôle du réseau par IP

• Wi-Fi double bande (2,4/5 GHz)

• AirPlay 2

• Émission Bluetooth

• Google Assistant Multimédia

• Amazon Alexa multimédia

• Apple Siri Multimédia

• Diffusion audio HD via USB/réseau : oui

• Radio(s) Internet : TuneIn

• Certification audio haute résolution

• Certifié HDCP 2.3

• test de runes

Sortie casque : Oui

• Autre(s) : unité multi-pièces intégrée de Heos

• Dimensions (L x H x P, mm) : 434 x 498 x 195 mm (antennes Wi-Fi déployées)

• Consommation : 900 watts (0,1 watt en mode veille)

• Poids : 35 kg

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Comment la signalisation peut réduire le sentiment d’insécurité dans la rue – Edition du soir Ouest-France
Next post Nous sommes Powell ? Powell, partez !